Guide de l’entretien professionnel

//Guide de l’entretien professionnel

Guide de l’entretien professionnel

Selon de récentes études, plus de 50 % des dirigeants d’entreprises ignorent que les entretiens professionnels sont obligatoires ou qu’il y ait eu une réforme en mars 2014. Afin de gérer au mieux les futurs entretiens, il est important de comprendre ce qu’est un entretien professionnel, son utilité et surtout sur quoi porte sa nouvelle réforme.

 

Entretiens professionnels en quelques mots

Les entretiens professionnels sont des entrevues entre l’employeur, le supérieur hiérarchique ou un responsable des ressources humaines avec chacun des salariés. Ils consistent à délimiter les besoins en formation de chaque membre du personnel et de valoriser ses compétences. Les salariés peuvent profiter de cette entrevue pour faire part de leurs projets et aspirations surtout au sein de l’entreprise. Mais, les demandes de congés peuvent également être soulevées. Les entretiens professionnels sont maintenant régis par la loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale. Elle impose aux entreprises d’entretenir un dialogue social avec les salariés afin de faciliter leur travail et de leur permettre de gravir les échelons aussi rapidement que possible suivant leurs compétences.

 

Une réforme attendue 

La nouvelle réforme se distingue surtout par le fait d’avoir rendu obligatoires les entretiens professionnels. Chaque employé qu’il vienne d’être embauché ou sur le point de partir à la retraite, qu’il soit à temps plein ou à temps partiel, qu’il soit en CDI ou en CDD y a droit. Les personnes qui reviennent également d’un long congé ou une longue convalescence doivent également passer par un entretien professionnel.

Pour les nouveaux embauchés, les employeurs doivent leur signaler l’existence de ces entretiens professionnels qui ont lieu tous les deux ans. Pour la valorisation des expériences, c’est tous les 6 ans. Mais le point de mire est le maintien de l’employabilité des salariés durant les formations. L’employeur doit aider le salarié à mettre en place un plan de formation pour que ce dernier puisse travailler et se former en même temps.

 

L’importance d’une bonne organisation 

Il est important de souligner qu’il s’agisse d’un entretien et non d’une évaluation. La loi est très stricte là-dessus. Elle impose également aux entreprises de rédiger des comptes rendus à la fin de chaque entretien. Pour les grosses sociétés, ce n’est pas toujours évident. Heureusement, des outils performants existent comme le logiciel pour entretiens professionnels proposé par www.mesentretiens.com. Ils réduisent considérablement le temps de préparation des entretiens avant et pendant l’entrevue. Mais le plus important, ils permettent un excellent suivi des entretiens surtout qu’ils doivent se faire à intervalle régulier.

Les entretiens se font tous les deux ans. Les premiers entretiens professionnels obligatoires doivent normalement avoir eu lieu le 7 mars 2016 au plus tard. Les sanctions ont commencé à être appliquées au-delà de cette date pour les entreprises qui ont refusé de s’y plier. Il s’agit d’abonder à titre correctif le CPF des salariés à temps plein de100 heures. Pour ceux à temps partiel, ce sera de 130 heures. Elle doit verser une sanction forfaitaire de 30 €/heure d’abondement à l’OPCA. C’est une charge très lourde. Il est donc important d’insister sur son application et son organisation.

By | 2017-08-14T09:45:39+00:00 avril 8th, 2016|Entretien professionnel|0 Comments

About the Author: